Rechercher
  • Emeline

LAURE BOUCHER, Des relations humaines simples


Éprise de rencontres, passionnée par les équidés, c’est après une enfance à Tours et des études à Bordeaux, que Laure quitte sa région pour une formation en Aveyron où elle obtient son Brevet Professionnel Responsable d’Entreprise Agricole.


Tombée amoureuse du Sud du département, elle s’installe à St-Rome-de-Tarn en 2014. Suite à de nombreux voyages solidaires au Sénégal et en Amérique du Sud durant sa jeunesse, Laure se nourrit de ces rencontres humaines, humbles et enrichissantes.

“J’ai toujours passé l’humain et son bien-être au centre de mes préoccupations. J’ai beaucoup appris de ces échanges culturels avec des personnes très différentes mais en aussi très similaires. J’ai retrouvé ce côté “vie dure et en même temps très humaine” ici en Aveyron et je crois que c’est ça qui m’a plut.”

C’est en s’inspirant des coutumes observées durant ces voyages que Laure a eu l’idée de créer une activité autour des animaux. “Là-bas ils portaient beaucoup avec les lamas et laissaient les animaux en liberté dans le village. Je trouve que c’est très important de mettre l’animal au centre de nos vies, car on apprend beaucoup mutuellement et on s’apporte énormément.” Lorsque Laure s’installe à St-Rome-de-Tarn, elle souhaite trouver un compagnon à sa jument et c’est à ce moment, qu’elle tombe amoureuse des ânes.


“L’âne est un animal très intelligent. Avec lui il faut construire une vraie relation de confiance.”

Aujourd’hui, Rainette (sa jument), Amour et Nintendo (ses ânes) font partie de la famille. Ils nous entendent, nous comprennent et ressentent nos émotions. “Avant de partir en balade, c’est toute cette relation que je souhaite montrer à mes clients. Je veux qu’ils passent un moment agréable et pour ça, il faut nouer une vraie relation avec l’âne pour apprendre à avancer ensemble.” Au-delà de cette relation créée avec l’âne, Laure souhaite aussi reconnecter les gens à la nature et leur faire prendre conscience de cette richesse en les amenant en pleine nature. “Je n’ai pas vraiment de discours “moralisateur”, je souhaite sensibiliser par l’observation.

Fière d’en être arrivée là et d’avoir acquis des connaissances et compétences pour élever au mieux ses équidés, Laure ne compte pas s’arrêter là. “J’espère que ce n’est que le début. Il y a tant de choses à faire avec ces animaux. Ils ont une réelle valeur thérapeutique...»


 

Aïtal Rando, chemin du Claux, 12490 Saint-Rome-de-Tarn

06 84 64 61 43, aitalrando12@gmail.com

 

Et si on partait découvrir la nature en canoë sous la Cascade des Baumes ?

Rencontrez une autre amoureuse des équidés : Armelle !


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout