Rechercher
  • Emeline

Damien Héran, l'éveil des sens


L’envie de faire connaître sa région et ses rivières, le besoin de transmettre ses connaissances, de partager ses valeurs et de cohabiter avec la nature. Damien Héran, guide de pêche depuis 2015, passe une partie de l’année à rencontrer et accompagner de nombreux pêcheurs sur la Vallée du Tarn, la Dourbie, la Jonte, le Cernon ou encore la Sorgues. Qu’ils souhaitent apprendre une nouvelle technique, se perfectionner ou s’initier au loisir de la pêche, Damien se fait une joie de guider les nombreux pêcheurs qu’il rencontre.



Dès son plus jeune âge, Damien a tutoyé les cours d’eau auprès de son grand-père. Il a d’abord appris la pêche au coup, puis à la truite pour rapidement se passionner pour ce loisir, au point d’en faire sa profession. Grand fan de pêche à la truite il s’est naturellement spécialisé dans la pêche de ce salmonidé qu’il a plaisir à côtoyer au cours des sorties qu’il propose. Aujourd’hui guide pour son entreprise “Pêche Aveyron Émotion” il a à cœur de transmettre à son tour cet amour de la nature qui l’anime au quotidien.


“Il y a quelque chose de féminin, de sensible, de sensuel dans la pêche.”

C’est lors de sa formation de guide de pêche à Naucelle qu’il a découvert la pêche au Tenkara. Cette technique japonaise, se pratique un peu partout en Europe. “En fait c’est la pêche à la volante que pratiquaient nos ancêtres.” C’est une des pêches les plus accessibles, il suffit d’une canne (en carbone, très légère), d’une ligne, d’un guide fil et d’un appât. “C’est une pêche basée sur l’approche, c’est presque de la chasse.” Cette “pêche plaisir” dans laquelle on est très proche du poisson nécessite souplesse et légèreté. “À la fin de ma formation j’ai été initié au Tenkara, j’ai trouvé ça très approprié au territoire. Aujourd’hui elle constitue la plus grande partie des demandes de guidage.”

Et si cette technique fait des adeptes, c’est aussi le personnage qui attire. Damien, passionné, est avant-tout amoureux de la nature. “Quand je rentre d’une journée de pêche je reviens rechargé en force d’avoir passé ce temps dans la nature.” Pour lui, la pêche d’aujourd’hui c’est à 80% la connaissance du milieu, un peu de chance et un peu de technique. Même si à la base la pêche est quelque chose d’inné “on est des animaux avant tout”, il faut sensibiliser, “on peut manger un poisson, mais il faut connaître les règles.” Conscient de son rôle de sensibilisation, il a à cœur de transmettre les bonnes pratiques et aborde systématiquement la question de l’enjeu environnemental lors de ces sorties. “Il faut être responsable, savoir ce que l’on fait”. Guide de pêche c’est aussi transmettre les connaissances environnementale avant la technique et voir que les pêcheurs en prennent plein les yeux ou s’intéressent à la biodiversité qui les entoure est sa plus grande fierté.

“Un jour un pêcheur s’est arrêté pour regarder la nature et était heureux de voir ses bottes à travers l’eau claire, là j’ai compris que j’avais tout gagné.”



Pêche Aveyron Émotion, Damien Héran, 06 19 10 66 47.

Crédits photos : ©D.BEC_OTMuseRaspes

Envie de pêcher? Trouvez le meilleur spot !

On a testé pour vous la pêche au Tenkara, découvrez notre expérience...

👆 Retourner à la une 👆

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout